Rainette crucifère

Pseudacris crucifer
Northern Spring Peeper, Spring Peeper

Règne : Animal

Embranchement : Chordés

Sous-embranchement : Vertébrés

Classe : Amphibiens

Sous-classe : Lissamphibiens

Super-ordre : Salientés

Ordre : Anoures

Sous-ordre : Neobatraciens

Famille : Hylidés

Sous-famille : Hylinés

Genre : Pseudacris


Distribution : C'est notre espèce la plus nordique. Elle est présente dans le sud-est du Canada: du Manitoba à la Nouvelle-Écosse au sud de la Baie d'Hudson, et dans l'est des États-Unis: dans tous les états entre le Minnesota et le Texas.
Voir la carte

Habitat : Elle fréquente les marécages, les étangs à quenouilles, les forêts et les tourbières. Elle peut grimper dans les arbres jusqu'à quelques mètres de hauteur seulement.

Description : La Rainette crucifère a un corps beige, orangés ou brun, même parfois rougeâtre. Elle se reconnait facilement à sa marque foncée en forme de "X" sur son dos. La plupart du temps, un "V" foncé relie les deux yeux sur le dessus de la tête. Les ventouses au bout de ses doigts et de ses orteils sont bien développées. Elle présente parfois du jaune pâle près de l'aine et sur le dessous de ses pattes arrières. La rainette crucifère peut atteindre une taille maximale de 3,7 cm.
Mâle : Habituellement plus petit que la femelle, il mesure généralement entre 2 et 3 cm et a une gorge lisse, foncée ou jaunâtre en période de reproduction.
Femelle : En période de reproduction, elle est plus pâle que le mâle et parfois même orangée. Sa gorge a la même texture que son ventre.
Juvénile : Il ressemble beaucoup à l'adulte.

Espèces prêtant à confusion : Les deux rainettes faux-grillons se distinguentde la Rainette crucifère par l'absence du "X" sur leur dos. Les jeunes grenouilles des bois peuvent également être confondues avec la Rainette crucifère, mais ils n'ont pas de ventouses au bout des doigts ni de "X" sur le dos.

Reproduction : La Rainette crucifère chante de très tôt en avril, parfois en mars, jusqu'en juin. Les mâles chantent à partir d'une touffe de végétation aquatique, perchés sur une branche ou cachés sous les feuilles mortes de quenouille. On peut parfois voir, lors des premiers soir de la reproductions, les rainettes se déplacer en masse vers les étangs.
Oeufs : Les oeufs sont pondus individuellement ou par petits paquets. Ils sont fixés à la végétation aquatique ou coulent tout simplement au fond de l'eau et éclosent après 4 à 15 jours environ.
Têtards : Ils sont beiges ou verdâtres et sont pigmentés de doré. Les yeux sont sur les côtés de la tête et la nageoire caudale est translucide, partiellement noire en bordure.
Chant : Son chant est un pii-ip, plutôt court, et très aigu. Celui-ci est répété plusieurs fois, et quand les rainettes chantent en choeur, il semble continu. Ceci peut devenir assourdissant pour l'auditeur. Comme la Rainette versicolore, elle chante parfois en plein été ou en automne, sans rapport avec la reproduction. Habituellement, elle se tait dès qu'on l'approche et il est difficile de la localiser.
Écouter le chant de la Rainette crucifère

Alimentation : Elle mange de petits invertébrés, comme les acariens, les moucherons, les fourmis, mais également des criquets.

Prédateurs : La rainette crucifère a beaucoup de prédateurs. Parmis eux, figurent les gros poissons, les insectes aquatiques (comme les dytiques), la Couleuvre rayée, les musaraignes, et certains oiseaux. Le fait qu'elle se reproduise tôt au printemps lui donne un avantage, car la plupart de ses prédateurs n'ont pas encore amorcé leur activités dans ses milieux.

Moeurs : Elle est principalement active la nuit, mais on peut également l'observer durant le jour.

Vidéos

Autres photos


 
      

 

                                                               

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×