Rainette versicolore

Hyla versicolor                                                                                                                                                                                                                 Gray Treefrog, Tetraploid Gray Treefrog
Crapaud vert

Règne : Animal

Embranchement : Chordés

Sous-embranchement : Vertébrés

Classe : Amphibiens

Sous-classe : Lissamphibiens

Super-ordre : Salientés

Ordre : Anoures

Sous-ordre : Neobatraciens

Famille : Hylidés

Sous-famille : Hylinés

Genre : Hyla

 

Distribution : La Rainette versicolore vit dans une grande partie de l'est de l'Amérique du Nord. On la rencontre aux États-Unis, au Connecticut, au Massachusetts, au Maine, au New Hampshire, au Rhode Island, au Vermont, au New Jersey, dans le New York et en Pennsylvanie, Middle West, au Michigan, en Ohio, en Illinois, au Wisconsin, en Indiana, au Minnesota, au Missouri, Iowa, au Dakota du Nord, au Dakota du Sud et au Kansas, Sud des États-Unis au Maryland, à Washington D.C., en Virginie, en Virginie-Occidentale, en Caroline du Nord, au Kentucky, au Tennessee, en Arkansas, en Oklahoma, au Mississippi, en Louisiane et au Texas. On peut également la trouver au Canada, au sud du Manitoba, au sud de l'Ontario, au sud du Québec et au Nouveau-Brunswick.
Voir la carte

Habitat : La Rainette versicolore est principalement arboricole, elle peut monter dans un arbre à plus de 50 m de hauteur. Elle habite les bois bordants les étangs et les marécages, mais aussi les prés longés d'arbustes. Elle affectionne les étangs à castors, mais peut également vivre loin d'un point d'eau en forêt.

Description : Pouvant atteindre 6 cm de long, la Rainette versicolore a une peu granuleuse qui change de couleur selon son habitat du vert au gris, passant par le brun. Elle peut changer ainsi de couleur en quelques minutes seulement. Ses ventouses bien développées sur ses doigts et sur ses orteils, lui permettent de grimper sur des surfaces verticales. Une tache irrégulière noire orne son dos et une petite tache carrée et  d'un vert plus pâle est présente sous chaque oeil. Lorsque ses pattes sont en extension, on voit clairement que l'aine et l'intérieur des cuisses est jaune vif ou orange.                                                  Mâle : Le mâle est plus petit que la femelle, pouvant atteindre 5 cm environ, et on le reconnait facilement à cause de sa gorge plus foncée, noire ou mouchetée de noir.                                                                                                                                                                                                         Femelle : Sa gorge est blanche.
Juvénile : Les petits sont verts pâles et ne présentent aucune taches foncées sur le dos. Sa peau est lisse et le jaune sur ses cuisses est absent.

Espèces prêtant à confusion : Elle ne ressemble à aucun autre Anoure du Québec, sauf peut-être le Crapaud d'Amérique qui présente beaucoup de verrues sur le corps et qui n'a pas de ventouses au bout de ses doigts et de ses orteils.

Reproduction : Aux mois de mai et de juin, les adultes se déplacent vers les étangs ou d'autres milieux aquatiques. Les femelles se présentent à intervalles réguliers aux sites servant à la reproduction, pendant que les mâles chantes à partir d'un arbre, d'un arbuste ou d'une touffe de végétation aquatique.
Oeufs : Les oeufs sont pondu en paquets de 10 à 40 qui se détachent facilement. Ils sont fixés à la végétation aquatique et éclosent en moins d'une semaine.
Têtards : Les têtards sont facilement reconnaissables grâce à leur nageoire caudale rouge ou orangée, pigmentée de noir. Les yeux sont sur les côtés de la tête. Les larves se métamorphosent en août jusqu'en septembre.                                                                                                                                            Chant : C'est une série de trilles durant 1 seconde environ et répétés plusieurs fois à la fréquence de 15-20 minutes. Le cri de la Rainette versicolore rappelle un peu la sonnerie d'un téléphone. Elle chante aussi parfois l'été ou l'automne sans rapport avec la reproduction pour une raison inconnue, mais après quelques expériences, j'ai réalisé qu'elle chantai toujours après un bonne pluie.
Écouter le chant de la Rainette versicolore

Alimentation : Elle chasse des invertébrés dans les arbres et même parfois au sol.

Prédateurs : Certains oiseaux et mammifères la dévorent, mais ces habitudes discrètes et arboricoles réduisent sa vulnérabilité.Certains prédanteurs, comme la Grande Musaraigne, sont repoussés par les toxines contenus dans sa peau. La Rainette versicolore est plus vulnérable pendant la reproduction, Où elle est la proie des gros insectes aquatiques tels les Punaises d'eau géantes, des couleuvres, des Ouaouarons et même des Grenouilles vertes. Le jaune sur ses cuisses lui permet de dérouter le prédateur lorsqu'elle fuit en bondissant.

Moeurs : Elle est nocturne.

Taxonomie : Elle est parfaitement identique à la rainette criarde (Hyla chrysoscelis) d'Europe, et se distingue seulement par son chant, légèrement différent, et par le nombre de chromosomes : la Rainette versicolore est triploïde.

Vidéos

Hyla versicolor

Hyla versicolor

Autres photos (30)

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site